Restauration collective

Améliorer vos menus et aider vos convives dans leurs choix

Sans constituer un outil clé en main pour les acteurs de la restauration collective, la base de données AGRIBALYSE® constitue une source d’informations riche. Ces données peuvent en effet vous aider dans vos projets sur :

🔸 L’amélioration des menus et des recettes sur les plans nutritionnels et environnementaux, puisque les données AGRIBALYSE® s’appuient sur la même nomenclature et les mêmes produits que la base de donnée nutritionnelle CIQUAL®.

🔸 L’information des convives. Il est ainsi tout à fait pertinent de mobiliser les données AGRIBALYSE dans le cadre des expérimentations d’affichage volontaire, prévus dans le cadre de l’article 26 de la loi EGALIM.

Les données AGRIBALYSE® sont en effet particulièrement adaptées pour l’information du consommateur à une échelle agrégée : échelle du menu ou plateau repas (comparaison d’une salade de fruit avec une panna cotta aux fruits rouges) ou échelle du régime alimentaire (comparaison de régimes avec plus ou moins de protéines animales par semaine par exemple).

« Grâce aux données objectives et homogènes d’AGRIBALYSE, nous pouvons mieux répondre à la demande de transparence environnementale des consommateurs. Dans ce but nous développons des outils de calcul et des dispositifs d’affichage physiques et numériques sur des produits, en restauration et sur des recettes. »

Shafik Asal, co-fondateur ETIQUETTABLE

Remarque concernant la granulométrie des données

AGRIBALYSE® fournit des données sur des aliments « moyens » consommés en France. Ainsi, la base de données AGRIBALYSE ne permet pas aujourd’hui de comparer l’impact environnemental d’un burger confectionné avec de la viande bio, d’un burger confectionné avec de la viande conventionnelle. De la même manière, la base de données ne permet pas de comparer l’impact environnemental d’1kg de tomates locales, avec 1kg de tomates non locales.

Des outils opérationnels spécifiques pour la restauration collective vous permettront des combiner les informations d'Agribalyse avec d'autres sources de données (nutritionnelles, biodiversité, etc.).

Note concernant l'article 24 de la loi EGALIM

Les données AGRIBALYSE® ne sont pas directement utilisables par les acteurs de la restauration collective pour répondre à la disposition de l’article 24 de la loi EGALIM visant « l’introduction en restauration collective de produits acquis selon les modalités prenant en compte les coûts imputés aux externalités environnementales, liées au produit pendant son cycle de vie ».

En effet, les données brutes ACV doivent etre transformées; pondérées et monétarisées selon une/des méthodes permettant d'obtenir des indicateurs de "coût des externalités". La/les méthodes de transformation sont à déterminer et doivent être conforme juridiquement avec les objectifs de la loi EGALIM et les marchés publics. Suite à l’étude réalisée en 2019, l’ADEME n’a plus aucun travail en cours sur cette question.